Actes sur la prostate

Les principaux gestes et interventions sur la prostate
AcVue latérale de la prostate

Voici les principaux actes que le docteur Bron réalise sur la prostate :

Biopsies de prostate écho-guidées

Les biopsies de prostate écho-guidées servent à rechercher des cellules cancéreuses dans la prostate. Elles sont indispensables au diagnostic de cancer de la prostate. Ce geste est réalisé en ambulatoire, sous anesthésie locale ou générale de courte durée. Il est possible de reprendre ses activités habituelles dès le lendemain d’une biopsie de prostate.

Pour plus de détails, veuillez consulter la fiche d’information AFU sur les biopsies prostatiques.

 

Résection endoscopique de prostate

Également appelée résection trans-urétrale, la résection endoscopique de la prostate est l’intervention la plus fréquemment pratiquée pour traiter l’adénome prostatique obstructif en France et dans le monde. Forte d’un recul de plusieurs dizaines d’années, elle est considérée comme l’intervention de référence. Elle permet de retrouver des mictions de bonne qualité et s’effectue en introduisant un endoscope dans le canal de l’urètre. Il est nécessaire de prévoir une hospitalisation de 2 à 4 jours en moyenne. Ensuite s’abstenir de faire des efforts physiques importants pendant environ 3 à 4 semaines, en raison d’un risque de saignement.

 

Radiofréquence de prostate (Prostiva®)

La radio-fréquence de la prostate est une technique mini-invasive destinée à soulager les symptômes des patients porteurs d’une hypertrophie bénigne de la prostate (adénome). Cette technique nécessite une courte hospitalisation (moins de 24 h en général) et permet une reprise d’activité rapide. Elle s’adresse à des patients non candidats à un traitement chirurgical et chez qui le traitement médical est efficace mais source d’effet secondaire ou chez des patients répondant peu ou pas à ce traitement médical sans nécessiter une approche chirurgicale.

M.A.J 2020 : Suite à des difficultés d’importation et de distribution du dispositif PROSTIVA en France, cette technique n’est actuellement plus proposée.

 

Incision cervico-prostatique

L’incision cervico-prostatique est une intervention par voie endoscopique où l’on incise le col de la vessie et une partie de la prostate par voie endoscopique. Cette intervention est destinée à soulager les patients souffrant d’une obstruction d’origine prostatique bénigne mais non candidats à une résection trans-urétrale de la prostate.

Pour plus de détails , veuillez consulter la fiche AFU sur l’incision cervico-prostatique.

 

Adénomectomie prostatique sus-pubienne

L’adénomectomie prostatique par voie haute ou sus-pubienne est l’ablation de l’adénome prostatique par voie ouverte. Il s’agit d’une ablation partielle de la prostate, dont le volume est trop gros pour être retiré par résection trans-urétrale ou au laser. Cependant, du fait de l’incision abdominale, une hospitalisation de 6 à 7 jours est nécessaire. D’autre part, elle doit être suivie d’une période de repos d’environ un mois.

Pour plus de détails, veuillez consulter la fiche d’information AFU sur l’adénomectomie prostatique.

 

D’autres techniques opératoires sont en cours d’évaluation pour l’hypertrophie bénigne de la prostate : Urolift (pose d’agrafes pour écarter les lobes prostatiques), Rezum (injection de vapeur d’eau dans la prostate), Aquabeam (ablation du tissu prostatique par jet d’eau à haute pression), embolisation des artères prostatiques.

Tous les actes médicaux et chirurgicaux comportent des risques qui seront discutés avec le Docteur Bron lors de la consultation d’urologie. Toute intervention est accompagnée d’un document d’information qui en explique les modalités et les risques éventuels.

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Page mise à jour le 28 novembre 2023

Pin It on Pinterest

Partager