Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Quel avenir pour la chirurgie ambulatoire en urologie ?

Publié le 4 Mai, 2014 par Dr J. Bron
lit dans une clinique ambulatoire

photo chirurgie ambulatoireLa chirurgie ambulatoire se développe progressivement dans tous les pays modernes et apparaît comme un mode de prise en charge particulièrement recherché là où les infrastructures et les mentalités le permettent et où les politiques cherchent à réaliser des économies.

La chirurgie ambulatoire est un mode de prise en charge où les interventions chirurgicales sont réalisées de façon programmée, avec un mode d’anesthésie variable selon les cas, mais dans un temps inférieur à 24 heures, permettant l’entrée et la sortie du patient le jour même que l’intervention.

La France n’est pas parmi les pays les plus avancés en matière de chirurgie ambulatoire, puisqu’une enquête de 2009 de l’IAAS a montré que le taux de chirurgie ambulatoire, tous gestes confondus, était de 36% en France, contre plus de 50 % dans les pays d’Europe du nord.

Le gouvernement français a récemment indiqué que le développement de la chirurgie ambulatoire faisait partie des sources possibles d’économies de système de soin et que le développement de ce mode de prise en charge allait être encouragé, afin d’atteindre au moins 50% d’actes réalisés en ambulatoire.

La chirurgie ambulatoire concerne-t-elle tous les actes ? Tous les patients ? Non, certainement pas. Il semble que les personnes qui bénéficient le plus de la chirurgie ambulatoire soient les enfants et les personnes âgées. Une des raisons est que la chirurgie ambulatoire, grâce à une présence de courte durée du patient dans l’établissement de soin diminue le risque d’infection nosocomiale et les risques de perturbations liées au changement d’environnement du patient. Et on sait que les enfants et les personnes âges sont particulièrement sensibles à ces phénomènes.

Une chirurgie ambulatoire de qualité et en toute sécurité nécessite la mise en oeuvre de moyens et une changement de certaines mentalités (tant chez les soignants que chez les patients et leurs familles).

La Haute autorité de Santé (HAS) a publié des guides et des outils pour l’organisation de la chirurgie ambulatoire. L’Association française d’urologie (dont le Dr Bron est membre) a publié en novembre 2013 un document de recommandations concernant la chirurgie ambulatoire en urologie.

Pour en savoir plus, lisez notre page consacrée à la chirurgie ambulatoire en urologie.

 

D'autres articles sur le même thème : Actualités Urologiques

1 Commentaire

  1. Robert

    Effectivement, la chirurgie ambulatoire doit plus se développer en France.
    Comme annoncé dans l’article, elle réduit les risque d’infection nosocomiale chez les patients et permet de réaliser de grosses économies.

    Le développement de la chirurgie ambulatoire, une priorité selon moi.

    Robert

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Partager