Nous n’avons pas peur de l’écrire, une révolution est en marche dans le traitement d’une des pathologies les plus fréquentes de l’homme d’âge mûr, l’adénome ou hypertrophie bénigne de la prostate.

Opération prostate au laser

Le traitement chirurgical de l’adénome prostatique est indiqué en cas d’inefficacité du traitement médicamenteux ou en cas de complications. L’intervention «standard» est la résection trans-urétrale de la prostate ou, si la prostate est très grosse, l’adénomectomie par voie haute (chirurgie ouverte) . Ces interventions donnent d’excellents résultats, mais nécessitent une hospitalisation de plusieurs jours et entraînent fréquemment des saignement parfois responsables de la formation de caillots de sang dans la vessie.

Pour plus de détails sur la résection trans-urétrale ou l’adénomectomie prostatique par voie haute, vous pouvez consulter la page consacrée aux actes sur la prostate.

photo appareil Laser Greenlight XPSDepuis quelques années, la chirurgie au laser  permet de remplacer ces techniques et d’obtenir des résultats équivalents avec moins d’effets indésirables. Parmi les différents types de laser essayés, le laser KTP développé par la société AMS avec la technique de la photo-vaporisation prostatique ou PVP au laser apporte une réponse adaptée aux besoins spécifiques de la chirurgie endoscopique de la prostate.

Avec maintenant près de 10 années d’utilisation dans le monde et des centaines de milliers de cas traités, il est possible d’affirmer que l’opération de la prostate au laser Greenlight :

  • Est aussi efficace sur les troubles mictionnels  que la résection endoscopique « classique » de la prostate,
  • Que ses résultats sont durables dans le temps,
  • Que le risque de saignement et de formation de caillots dans la vessie est diminué,
  • Donc que la durée du sondage urinaire et d’irrigation des urines est diminuée (voire supprimée chez certains patients),
  • Que la durée d’hospitalisation est nettement diminuée, permettant dans beaucoup de cas un traitement en chirurgie ambulatoire,
  • Que les conséquences sexuelles (éjaculation rétrograde) sont moins fréquentes que la résection endoscopique,
  • Qu’il est possible de traiter plus aisément des patients sous anticoagulants ou anti-agrégants plaquettaires.

En pratique, actuellement dans notre unité, les interventions de vaporisation de la prostate au laser sont proposées en ambulatoire, le patient pouvant rentrer chez lui le soir de l’intervention, le plus souvent avec une sonde urinaire qui sera retirée à domicile par une infirmière le lendemain matin.

Certains patients doivent néanmoins rester hospitalisés 24 à 48 heures voire plus, en particulier en cas de grand âge, de traitement anticoagulant, de résidence à plus de 75 km de l’établissement, ou encore les patients vivant seuls chez eux.

Malgré les avantages incontestables que la chirurgie de la prostate au laser apporte, elle n’en reste pas moins une technique chirurgicale. Toute intervention comporte des risques, qui sont discutés avec l’urologue lors d’une consultation et pour lesquels une information par documentation écrite est remise aux patients.

Plus de détails sur la vaporisation prostatique au laser Greenlight.


Références bibliographiques récentes

  1. Lukacs B, et al. Photoselective Vaporization of the Prostate with GreenLight 120-W Laser Compared with Monopolar Transurethral Resection of the Prostate: A Multicenter Randomized Controlled Trial. Eur Urol 2012;61:1165-73.
  2. Bachmann A, et al. 180-W XPS GreenLight Laser Therapy for Benign Prostate Hyperplasia: Early Safety, Efficacy, and Perioperative Outcome After 201 Procedures. Eur Urol 2011;61;600-7.
  3. Capitan C, Blazquez C, Martin MD, Hernandez V, de la Pena E,Llorente C. GreenLight HPS 120-W laser vaporization versus transurethral resection of the prostate for the treatment of lower urinary tract symptoms due to benign prostatic hyperplasia: a randomized clinical trial with 2-year follow-up. Eur Urol 2011;60:734–9.
  4. Bruyère F et coll. : Étude prospective multicentrique randomisée comparant le laser GreenLight XPS ™ et la résection transurétrale de la prostate pour le traitement de l’hyperplasie bénigne de la prostate (Étude Goliath). 107ème Congrès Français d’Urologie (Paris) : 20 – 23 novembre 2013.

 

Pin It on Pinterest

Partager